Roi gardien du Nord, Bishamon-ten

Japon
Début du 13ème siècle
Laque, Sculpture, Cyprès, Cristal de roche
Gardien du nord, Bishamon Ten
_en_alert_title Œuvre exposée actuellement au Musée Guimet - Iéna

Roi gardien du Nord, Bishamon-Ten, foule un démon à ses pieds ; il porte ses deux attributs principaux : le stupa et la lance.

À l’origine, Bishamon-Ten est associé au dieu hindouiste Vaisravaṇa, une des manifestations du dieu Kubera, dieu des richesses et dieu-roi des yaksha (démons) semi-divins, dans la mythologie hindoue. Au Japon, il devient l’un des Quatre Rois célestes (Shitennô), divinités des horizons, et dieu protecteur de la Loi bouddhique, tandis que le shinto populaire le considère aussi comme un des trois kamis de la guerre (san senjin).

Le corps principal est fait d’un seul bois, fendu en deux parties, avant et arrière, et vidé à l'intérieur, puis coupé au niveau du cou. Les yeux en colère, la bouche fermée, vêtu d’une veste à manches tombantes et d’un pantalon, portant armure, Bishamonten est ici représenté le visage menaçant, debout, écrasant un ou plusieurs yaksha. Il tient dans une de ses mains une lance et dans l'autre un stupa (pagode du trésor divin de l'enseignement de Bouddha). La statue repose sur un socle en forme de rocher et un démon qui sont tous les deux d'origine et en bon état.

Plus d'œuvres à découvrir