Yogini

Monde indien
10ème siècle - époque Chola
115 x 67 x 33 cm
Granit
Légende

Photo (C) RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Hervé Lewandowski

_en_alert_title Œuvre exposée actuellement au Musée Guimet - Iéna

Très proches des images des Mères (Matrika) – les contreparties féminines des principaux dieux –, cette sculpture faisait peut-être partie d’un ensemble de soixante-quatre yogini ou déesses magiciennes.

Les yogini sont des déesses magiciennes expertes en techniques yogiques et contribuant à l’efficacité des actes et des rituels shivaïtes. Elles présentent un aspect terrible – chevelures hérissées, yeux écarquillés, crocs retroussant les lèvres. Les attributs macabres de ces déités farouches sont ici traités de manière particulièrement saisissante.

A partir du 9ème siècle, dans l’Inde du Sud, se met en place la dynastie des Chola. Ces derniers atteignent leur apogée au 11ème siècle, dominant la quasi-totalité de l’Inde du Sud et menant une politique maritime d’envergure jusqu’en Asie du Sud-Est. Leur puissance décline au 13ème siècle.

Plus d'œuvres à découvrir