Bodhisattva debout

Afghanistan - Pakistan
1er-3ème siècle
120 x 42 x 15 cm
Schiste
Légende

Bodhisattva debout nimbé dit bodhisattva "Foucher"

_en_alert_title Œuvre exposée actuellement au Musée Guimet - Iéna

Représenté debout faisant le geste d’absence de crainte, ce bodhisattva montre toutes les caractéristiques de l’art du Gandhara communément, désigné par "art gréco-bouddhique".

Cette sculpture en schiste gris bleuté est exécutée en très haut relief. Elle provient du monastère de Mekhasanda, situé sur le mont Mahaban, dominant le site de Shahbaz-garhi, qu’explore l’indianiste Alfred Foucher en 1895-1897. L’œuvre témoigne des diverses influences qui caractérisent l’art indien à l’époque de la dynastie kouchane, dont le royaume s’étend du nord de l’Inde jusqu’en Afghanistan. Le bouddhisme, du 1er au 3ème siècle, s’y développe considérablement, et des débuts de notre ère datent les premières représentations du Bouddha sous forme humaine.

Dans la région même du Gandhara, près de l’actuelle ville de Peshawar, aux 2ème et 3ème siècles, la statuaire en schiste semble avoir atteint une forme de classicisme fortement marqué par les canons hellénistiques hérités de la conquête d’Alexandre le Grand. Ainsi en est-il du drapé de la traditionnelle dhoti dont le personnage est vêtu; sa parure mêle en revanche des influences indiennes, scythes, gréco-romaines et iraniennes. Si le personnage pourrait représenter le prince Siddartha avant qu’il choisisse de renoncer au monde et devienne le Bouddha Shakyamuni, Il est plus communément admis d’y voir le bodhisattva Maitreya, traditionnellement associé, sur d’autres œuvres similaires, à une bouteille à eau qu’il tient de sa main gauche. Le socle est orné d’une scène bouddhique, illustrant l’adoration du bol à aumône de l’Éveillé par des dévots, possibles commanditaires de cette sculpture.

Plus d'œuvres à découvrir