Carte blanche à Manish Pushkale
Derniers jours Exposition temporaire

Carte blanche à Manish Pushkale

Une installation monumentale, délicate et poétique sur l’inexorable disparition des cultures autochtones en Inde

Conçue comme un voyage initiatique, l'installation To Whom the Bird Should Speak? évoque la fragilité de la conservation des patrimoines immatériels et la vulnérabilité d’une culture face à la rapidité des changements globaux.

L’artiste y recrée, de manière visuelle et abstraite, le « chant des oiseaux », langue orale disparue de la tribu Bo, dont la dernière locutrice Boa Sr. s’est éteinte en 2010. Un dédale de paravents de trois mètres de hauteur et dix-neuf mètres de long constitue une architecture labyrinthique fragile dans lequel le visiteur est invité à déambuler.

L’œuvre abrite des oiseaux cachés qui font entendre leur chant, se substituant métaphoriquement à la voix absente de Boa Sr. et à son "chant des oiseaux" tombé dans l’oubli.

Carte blanche à Manish Pushkale

Détail de l’installation «To Whom the Bird should speak? », 2023, gouache, aquarelle et matériaux divers sur papier

© Manish Pushkale, courtesy Galerie Akar Prakar, 2023  

Artiste autodidacte, Manish Pushkale (né en 1973) s’est orienté vers la création artistique après des études en géologie et archéologie, en intégrant le complexe artistique pluridisciplinaire de Bharat Bhavan à Bhopal (région du Madhya Pradesh). C’est dans l'ambiance fertile, intellectuelle et créative de ce creuset artistique indien qu’il a affiné son style et sa sensibilité résolument tournés vers l’abstraction. Ses toiles calmes et contemplatives s'attardent sur les thèmes du flux et reflux de la civilisation, sur la genèse, le progrès et le changement inéluctable.

 

En partenariat avec la galerie Akar Prakar

  • Logo galerie Akar Prakar

Commissariat :
Claire Bettinelli, chargée de production des expositions et des collections contemporaines (musée Guimet)
Manish Pushkale, artiste

Publication :

Carte Blanche à Manish Pushkale
To Whom the Bird Should Speak?

Mapin Publishing,
128 pages, bilingue français/anglais

Manish Pushkale bannière média
Image de couverture : Détail de l’installation To Whom the Bird should speak? , 2023, gouache, aquarelle et matériaux divers sur papier
© Manish Pushkale, courtesy Galerie Akar Prakar

Autour de l’exposition

Les autres expositions