Trésors de la bibliothèque

 

La bibliothèque, organisée dès l’ouverture du musée en 1889, est aujourd’hui spécialisée dans les arts anciens et l’archéologie de l’Asie orientale et extrême-orientale. Ses collections, constituées de livres et de revues en toute langue, tant européenne qu’asiatique, dépassent les 100 000 volumes et comptent 1 500 titres de périodiques. Ceux-ci sont en partie répertoriés au catalogue du Système universitaire de documentation. Le musée ayant été à l’origine un musée de l’histoire des religions, la bibliothèque conserve de ce passé un fonds important sur les religions orientales, spécialement sur le bouddhisme. Les nouvelles acquisitions (depuis 2001) sont enregistrées dans le Catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux

A côté des livres européens anciens (XVIIe-XVIIIe siècle) existent des fonds particuliers tels qu’un ensemble de livres illustrés japonais de l’époque Edo (700 titres), des ouvrages tibétains (plus de 2 000 dont la bibliothèque d’Alexandra David-Neel), des cartes chinoises du temps des Qing (collection Arnold Vissière), des textes ourdous (provenant de Garcin de Tassy), des fragments de manuscrits ouïgours, des papiers d’orientalistes (A. Barth, E. Chavannes, R. Ghirshman, P. Pelliot, etc.).