Le trésor de Souttoukeny - boucles d'oreilles

Monde indien
2ème siècle avant JC
H. 3,20 cm; diam. 4,20 cm
Or
Paire de boucles d'oreilles circulaire originaires d'Inde
_en_alert_title Œuvre exposée actuellement au Musée Guimet - Iéna

Découvertes dans une tombe mégalithique de Souttoukeny, près de Pondichéry, ces boucles d’oreille en or témoignent de la virtuosité des orfèvres du 2ème siècle avant notre ère.

Les fouilles de la Mission archéologique française des Indes (1947-1950) ont révélé, dans la région de Pondichéry, l’existence d’importants sites funéraires et urbains : Mouttrapaléon, Souttoukeny et Virampatnam-Arikamedu.

Le site de Souttoukeny compte à la fois des urnes funéraires et des tombes mégalithiques. Dans l’une de ces dernières – une grosse dalle de granit sensiblement carrée, bordée de blocs de pierre arrondis et entourée d’un cercle de grosses pierres d’environ 13 mètres de diamètre – ont été découverts deux sarcophages, des poteries, des bronzes, de l’outillage de fer et des bijoux. Ces derniers étaient en partie disposés dans le sarcophage avec les ossements, en partie rassemblés dans une poterie placée dans une cavité creusée sous la dalle formant le sol de la sépulture. Ils comprennent des bijoux d’or – des bracelets, deux boucles d’oreilles présentant l’aspect de châtaignes et dont les piquants sont faits de petits cônes, un pendentif formé d’une chaînette et de fleurs de lotus –, des perles d’or, de verre, de cornaline qui semblent avoir formé un collier à plusieurs rangs séparés par des barrettes d’écartement en or, ainsi que des bijoux d’argent dont ne subsistent que quelques perles et des barrettes d’écartement.

D’une extrême rareté, les bijoux en or exhumés à Souttoukeny constituent une trouvaille exceptionnelle témoignant de la virtuosité et du savoir-faire des orfèvres d’alors. Ils évoquent en outre, par leur forme comme par leur style, les riches parures ciselées sur les figurines en terre cuite d’époque Shunga (2ème-1er siècles av. J.-C.) et sur les bas-reliefs bouddhiques de Bharhut. Ils confirment ainsi la date de la deuxième moitié du 2ème siècle avant notre ère attribuée à cette sépulture et à la civilisation mégalithique à poterie « noire et rouge » de la région de Pondichéry.

Plus d'œuvres à découvrir