Chargement Évènements

« Tous les évènements

  • Cet évènement est passé

21 juin - 02:00,02 octobre - 23:59

Du 21 juin au 2 octobre 2017

AffichePAYSAGEJAPONAIS resizedÀ travers une centaine d’estampes japonaises issues du fonds de la collection nationale, dont la célèbre Grande vague de Hokusai (Sous la vague au large de Kanagawa, Kanagawa oki namiura), le MNAAG invitera à un éblouissant voyage, celui de la contemplation du paysage dans son plein épanouissement. Visions panoramiques et impressionnistes qui exaltent le passage des saisons et les lieux célèbres du Japon, visions urbaines et descriptions d’itinéraires poétiques au début de l’époque Edo, ou encore scènes de genre et intimistes dans l’art des grands maîtres Hokusai et Hiroshige qui ont su renouveler l’art de l’Ukiyo-e, cette exposition méditation présentera aussi des estampes nouvellement acquises de la période moderne, dont celles très graphiques d’Hasui Kawase. Véritable palette documentaire toute en finesse et aux subtiles couleurs, les estampes présentées couvriront une période de trois siècles et montreront la réalité d’une géographie et de ses territoires. Une ode à la dimension divine du spectacle de la nature dans le respect d’une harmonie fondamentale entre ses éléments et celle de l’être humain, où comment le rêve et le réel appartiennent à une même vision. L’exposition interrogera la notion de paysage dans l’estampe et la considèrera dans un contexte plus général, celui de l’itinérance et de la fascination pour la ville, telle que celle-ci se développera et se perpétuera durant le 19e siècle. Avec l’idée d’une déambulation poétique, d’une gravitation autour d’une cité, qui introduit la notion philosophique du temps qui passe, c’est une présentation autant spatiale que temporaire qui en sera le propos naturaliste.

Logo-DDP-PaysagesJ


Le catalogue de l’exposition
Paysages japonais, de Hokusai à Hasui

CouvPaysagesjaponais resizedOde au divin spectacle de la nature, expression de l’harmonie fondamentale entre ses éléments et l’être humain, les estampes de paysage japonais ont durablement marqué notre goût et notre imaginaire.
Ce sujet majeur de l’estampe trouve son apogée au xixe siècle, illustré par les plus grands noms de la discipline, tels Katsushika Hokusai, Utagawa Hiroshige et Kitagawa Utamaro, jusqu’à son renouveau au xxe siècle porté par le prolifique Kawase Hasui.
Tantôt descriptions de lieux célèbres du Japon sur la route du Tokaido ou étapes d’itinéraires poétiques, tantôt tableaux d’une nature divinisée – le mont Fuji en est l’exemple le plus fameux –, évocations des saisons ou études plus formelles aux audacieuses perspectives, les estampes de paysage offrent une variété infinie, dont les nombreuses facettes sont explorées à travers la riche collection du musée national des arts asiatiques – Guimet.

Une coédition Réunion des musées nationaux – Grand Palais et MNAAG
Auteur : Hélène Bayou, commissaire et conservatrice des arts graphique japonais, MNAAG
88 pages
64 illustrations
13,50€


Autour de l’exposition

La nature selon Naomi Kawasé
Du 5 juillet au 14 juillet
Désormais autant reconnue pour ses fictions que pour ses documentaires qui ont remporté de nombreux prix, Naomi Kawase, née en 1969, accorde une large place au monde rural dans ses œuvres. Des montagnes boisées à la langueur marine, le cinéma de Kawase prolonge l’exposition « Paysages japonais, d’Hokusai à Hasui ». Naomi Kawasé creuse la géographie japonaise et parcours une nature infinie. Cette célébration animiste de la nature résonne avec l’attention au paysage des artistes exposés en rotonde. L’iconographie des estampes conservées au musée se retrouve dans le désir de Naomi Kawasé de peindre l’île Amami dans Still the Water ou la forêt de Mogari. En rendant hommage à ses pouvoirs formels, en admirant ses courbes, ses jeux d’échelles et de couleurs, Naomi Kawasé rend à la nature sa vie propre.
Les films projetés :
Suzaku, Naomi Kawase, 1997, vostfr, 1h35
Genpin, la maternité dans les bois, Naomi Kawase, 2010, vostfr, 1h32
Hanezu, l’esprit des montagnes, Naomi Kawase, 2011, vostfr, 1h30
Still the Water, Naomi Kawase, 2014, vostfr, 2h
La forêt de Mogari, Naomi Kawase, 2007, vostfr, 1h37


Pour en savoir plus sur le fonds d’art graphique du musée

La page de la première rétrospective du fonds d’art graphique, présentée au musée des arts asiatiques Guimet, du 21 mai au 4 août 2008 : http://www.guimet.fr/fr/expositions/expositions-passees/hokusai–laffole-de-son-art–dedmond-de-goncourt-a-norbert-lagane


Informations pratiques

Horaires

Tarifs

Accès

Réservations

Photos :

Tour des chutes d’eau des différentes provinces (shokoku taki meguri) La cascade de Kirifuri sur le Mont Kurokami dans la province de Shimotsuke (Shimotsuke Kurokamiyama Kirifuri no taki), 1833, Impression polychrome (nishiki-e), format ôban, Editeur : Eijudô, Signature : zen Hokusai Iitsu hitsu, Donation Norbert Lagane, 2001, MA 12179 © musée Guimet / Thierry Ollivier

Trente-six vues du Mont Fuji (Fugaku sanjûrokkei) Sous la vague au large de Kanagawa (« la grande vague ») (Kanagawa oki namiura), 1830-32, Impression polychrome (nishiki-e), format ôban, Editeur : Eijudô, Signature : Hokusai aratame Iitsu hitsu, Legs Raymond Koechlin, 1932, EO 3285 © musée Guimet / Thierry Ollivier

Détails

Début :
21 juin - 02:00
Fin :
02 octobre - 23:59
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Du 21 juin au 2 octobre 2017
Du 21 juin au 2 octobre 2017 + Google Map