Chargement Évènements

« Tous les évènements

  • Cet évènement est passé

16 mai - 10:00,10 septembre - 18:00

Du 16 mai au 10 septembre 2018

Le Musée national des arts asiatiques – Guimet  propose pour la première fois une exposition cartographique qui relate une autre histoire du monde, épousant pleinement le point de vue asiatique. Les chefs d’œuvres, célèbres ou inédits, témoignent de la richesse des différentes traditions (Chine, Japon, Corée, Inde, Vietnam, etc.) et des échanges féconds entre les différentes régions asiatiques, ainsi qu’entre l’Asie et le reste du monde.

Ces cartes et représentations iconographiques (peintures, gravures, manuscrits ou objets), souvent reléguées au statut de documents exotiques, apparaissent ici comme de véritables œuvres d’art et de précieuses sources historiques, qui éclairent le rôle décisif de l’Asie dans le processus de mondialisation du XVe jusqu’au XXe siècle. Elles donnent à voir les constructions cosmographiques, les routes de pèlerinages, les itinéraires de découvertes, les gestes impériales, les projets urbains, et les expansions coloniales, autant de phénomènes culturels et de pratiques sociales participant à l’invention de l’Asie qui, hier comme aujourd’hui, se situe au centre du monde.

Commissaires

Sophie Makariou
Présidente du MNAAG, commissaire générale

Pierre Singaravélou
Professeur d’histoire contemporaine
à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Fabrice Argounès
Enseignant en géographie à l’Université Paris 1
Panthéon-Sorbonne

Adrien Bossard
Conservateur, section Chine du MNAAG

▬▬INFORMATIONS PRATIQUES▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exposition Le monde vu d’Asie – Au fil des cartes
Du 16 mai au 10 septembre 2018
Billet d’entrée (11,5 € / 8,5 €)


Le Monde vu d’Asie – Une histoire cartographique

Ce beau livre relate une autre histoire du monde, centrée sur l’Asie à travers des chefs-d’œuvre cartographiques et iconographiques, célèbres ou méconnus, qui témoignent des échanges féconds entre les différentes régions asiatiques, ainsi qu’entre l’Asie et le reste du monde du XVe au XXe siècle. Après avoir présenté les univers cosmographiques hindou, jaïn, bouddhiste et taoïste qui constituent la matrice des cartographies religieuses, les auteurs nous invitent à suivre certains explorateurs comme l’amiral Zheng He, des moines tel Xuanzang et ses fameuses Pérégrinations vers l’Ouest, et les commerçants partis sur les routes des « grandes découvertes » asiatiques. Les nouveaux pouvoirs royaux et impériaux mettent en scène leur autorité sur le territoire grâce à la cartographie, à travers la représentation des conquêtes, des frontières, des grands travaux et des capitales. Longtemps, les mappae mundi chinoises, coréennes et indiennes, confondent le monde avec l’Asie et relèguent l’Europe et l’Afrique dans les marges des cartes. À partir de la fin du XVIe siècle, la coopération entre les jésuites européens et les savants chinois induit un décentrement, qui ouvre des perspectives géographiques aux élites autochtones, tout en situant l’Asie au cœur du monde. Au XIXe siècle, la présence coloniale européenne apparaît sur les cartes qui traduisent d’autres formes d’hybridation des savoirs. Les Occidentaux se sont alors réapproprié ces savoirs cartographiques asiatiques et une grande partie de ces œuvres ont été déplacées, notamment dans certaines collections françaises.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Auteurs : 

Sous la direction de Fabrice Argounès et Pierre Singaravélou
Préfacé par Sophie Makariou, Conservateur du Patrimoine, présidente du MNAAG
Avec la participation d’Adrien Bossard, Conservateur des collections Chine, MNAAG

Le Monde vu d’Asie – Une histoire cartographique
Une coédition Le Seuil / MNAAG
Broché, 192 pages
Prix : 35€
ISBN : 978-2-02-137500-8

Détails

Début :
16 mai - 10:00
Fin :
10 septembre - 18:00
Catégorie d’Évènement: