Le Musée national des arts asiatiques – Guimet conserve plusieurs albums de photographies ne traitant pas de l’Asie, parmi lesquels un album dédié à la Grèce.

À quelques exceptions près, la représentation du paysage grec au 19e siècle est justifiée par la présence d’un monument ou de la trace d’un événement de l’histoire ancienne. Cette perception du paysage était celle des Occidentaux et a été imitée par les photographes autochtones.


Konstantinos ATHANASIOU (attribué à), Athènes. Vue depuis l’angle sud-est de la terrasse de l’Olympieion, vers 1875 – 1880, épreuve à l’albumine sur papier, AP16249 (Photographie 7 de l’album AP16242)

Cette photographie est prise depuis la rive droite de l’Ilissos, le fleuve qui limita longtemps le développement de la ville d’Athènes au sud-est avant d’être couvert. Pour ce tirage, le photographe a détouré toute la partie droite du paysage pour que la colonnade se distingue sur un fond de ciel clair. L’immense bâtiment que l’on voit au premier plan appartient au sanctuaire de Zeus Olympien, situé dans un quartier périphérique, à l’extérieur de la ville archaïque, mais qui fut englobé dans l’enceinte dite de Thémistocle du 5e siècle av. J.-C. Le projet d’un temple immense orné d’une double colonnade (dit diptère) capable de rivaliser avec les grandes constructions de Samos ou d’Asie Mineure doit remonter au 6e siècle av. J.-C. mais était resté inachevé. Repris vers 175 av. J.-C. par le roi grec de Syrie Antiochos IV qui en confia la réalisation à l’architecte romain Cossutius, le temple fut achevé seulement lors de la visite d’Hadrien à Athènes en 131-132 apr. J.-C. Il n’en reste que quinze colonnes encore debout, car le site servit de carrière durant le Moyen Âge. À l’arrière-plan, le flanc sud de l’Acropole d’où émerge le Parthénon est dans l’état où l’ont laissé les premières campagnes de dégagement conduites sous l’autorité de L. Ross (1806-1859) et K. Pittakis (1798-1863). Les cônes de déblais créés par Pittakis et évacués en 1877 n’apparaissent plus sur ce tirage où se devine le théâtre de Dionysos, dont l’exploration vient de commencer avec la grande fouille qu’entreprend de 1882 à 1889 P. Cavvadias (1850-1928) pour le compte de la Société archéologique grecque.

N’hésitez pas à poursuivre la découverte de cet album sur la page dédiée.