Entrées par Super User

Mandala de Vajrâmrita

Le dieu Vajrâmrita à six bras est présenté assis au centre de la composition, dans l’attitude noble, enlaçant la déesse Svâbhaprajnâ. Son épiderme « couleur de la fleur de priyangu » est traduit ici par du vert clair. Ce couple est entouré de huit autres déesses occupant les pétales d’un lotus central sur la forme duquel est […]

Usnîsavijayâ

Cette représentation de la déesse Usnîsavijayâ encadrée de deux bodhisattva assistants tenant des chasse-mouches, possède trois visages et huit mains portant ses attributs. Sa tête droite est dorée, alors que la gauche, est bleue et montre une expression farouche. Quant à sa tête centrale, elle est blanche comme le corps. Dans tout le monde himâlayen […]

Mahâkâlâ, sous son aspect Gur-gyi mgon-po

Cette stèle montre le dieu Mahâkâlâ, personnification d’une forme deconverti au bouddhisme. Déité à l’épiderme noir, il est reconnaissable à son troisième oeil frontal, son diadème orné de têtes de morts, et présente au sommet de son crâne, son chef de lignée, le jina, Akshobhya. Sa taille, est ceinte d’une peau de tigre, et d’une […]

Thang-ka «L’âdibuddha Vajrasattva (rDo-rje semsdpa’) et sa parèdre»

Ce thang-ka montrant lesuprême, ou Vajrasattva, considéré comme divinité suprême par les moines de l’ordre dKa’-gdams-pa, représenté traditionnellement avec son épiderme bleue. Il tient les deux objets rituels principaux de la liturgie lamaïque, le « foudre-diamant » (vajra) et la clochette. L’exécution des vêtements et des bijoux, les visages et le corps géométriques, la stylisation de la […]

Masque de Bhairava

Ce visage, encadré d’une coiffure radiante, dégage une force expressive que renforce le traitement chantourné et déchiqueté des sourcils, de la moustache et de la barbe, selon un mode typique du début du XVIIe siècle. Le troisième oeil frontal permet d’identifier cette figure decomme la manifestation farouche de Shiva. Sa coiffure est scandée de fleurons […]

Virûpaksa

Cette statuette figure Virûpaksa, le gardien de l’Ouest, l’un des quatre rois gardiens des quatre directions de l’univers. Ces rois-gardiens ou lokapâla, sont toujours montrés en armure. Les attributs de ce personnage sont : un stûpa reliquaire, qui était précédemment porté par le gardien du Nord, et un serpent. Malgré ses canines apparentes, son visage est […]

Hevajra et Nairâtmya

Ces deux figures représentent la divinitédans l’aspect kapaladhara, aux huit visages féroces, seize bras et quatre jambes enlacés à sa parèdre Nairâtmya. De ses pieds antérieurs, le dieu écrase deux Mâra, un démon hindou, alors que les postérieures exécutent un pas de danse devant deux autres Mâra, assis en adoration.brandit une coupe crânienne et un […]

Vajrapâni

Ce bodhisattva Vajrapâni, « apportant l’illumination », représenté debout dans une position frontale, est une figure très populaire du bouddhisme tantrique. Son emblème qu’il tient dans la main droite, le « foudre-diamant » (vajra), constitue un élément fondamental présent dans la plupart des rituels du lamaïsme. Elégamment reposant sur sa jambe droite, son corps présente des proportions non-réalistes : le […]

Manjushrî

Cette statuette raffinée, représentant probablement Manjushrî, le bodhisattva « de la sagesse », adopte une position élégamment ondulante en triple flexion (tribhanga), qui accentue les formes de sa taille et de ses cuisses. De sa main droite, cette déité exécute le geste de l’argumentation (vitarka mudrâ) qui lui est associé et de sa main gauche elle tient […]

La Légende de Dîpamkara

Cette scène présente ledu passéfaisant une prédication au jeune brahma-carin (étudiant brahmanique), le futur Shâkyamuni. L’image se déroule à la façon d’une frise, plus proche des solutions plastiques de l’art romain impérial, que de celles de l’Inde bouddhique. Conformément aux trois unités classiques, de temps, de lieu et d’action, les scènes se succèdent de gauche […]

Le bodhisattva Maitreya dans le paradis Tushita

Ce bas-relief montre un bodhisattva sur un trône encadré par deux colonnes à chapiteaux d’inspiration corinthienne. Il s’agit de l’épisode oùest intronisé dans le paradis Tushita, le paradis des trente-trois dieux, avant de descendre sur terre en tant que futur Buddha. Son aspect de prince indien, les étoffes, les colliers, les boucles d’oreilles, signalent sa […]

«Le Buddha au Grand Miracle»

Ce haut-relief frontal illustre l’un des épisodes du « Grand Miracle de Shravastî » : Lehistorique Shakyâmuni manifeste sa puissance devant l’assemblée des maîtres hérétiques en accomplissant plusieurs miracles. Il est ici représenté en lévitation au-dessus de flots s’écoulant de ses pieds et des flammes s’élèvent de ses épaules. Dans la paume de sa main droite levée en […]

Le Génie aux fleurs

Cette sculpture, à la tête légèrement inclinée au buste de trois quarts, représente un jeune homme tenant des fleurs dans un pan de son vêtement. Son visage au profil élégant, au front haut, aux joues pleines, à l’ovale arrondi, est encadré d’une chevelure libre et bouclée, et atteste d’influences venues du Nord-Ouest de l’Inde. Cette […]

Tête de Bodhisattva de Hadda

Le front large, les traits réguliers, le nez fin, le menton volontaire, cette tête de bodhisattva ou « être de compassion », à la chevelure libre nouée sur le sommet du crâne, est empreinte d’une grande noblesse. D’une facture expressive visant le réalisme, les traits de ce visage, la finesse accrue dans le traitement de la bouche, […]

Stûpa

A l’origine constitués seulement d’un dôme relativement proche du sol, les stûpa duet d’Afghanistan évoluent vers plus de hauteur. Celui-ci, provenant du site de Hadda, se compose d’une base surplombée de quatre étages successifs, carrés et cylindriques. Désormais, le corps se couvre d’un nombre croissant d’images et de reliefs narratifs, ici une succession de Buddhas […]

Le Grand Départ

Cette scène illustre le « Grand départ » de Siddhârtha Gautama, le futur Buddha, qui, montant son cheval favori, abandonne le palais paternel ainsi que sa condition de prince. Être prédestiné, il apparaît ici nimbé en présence d’une assistance nombreuse composée de gardes, de couples amoureux mithuna, et de devatâ, venus lui rendre hommage. Cet épisode est […]

Tête de Bodhisattva

Ce visage au nez droit, aux yeux bien dessinés et à la moustache ondulante, s’inscrit dans un ovale doux, selon le style du Nord-Ouest de l’Inde, et montre l’influence des traditions hellénistiques à l’époque des grands Kouchan. Malgré l’ûrnâ sur le front, ses oreilles parées de bijoux à la mode indienne montrent un motif de […]

Bodhisattva debout

Représenté debout faisant le geste d’absence de crainte, ce bodhisattva montre toutes les caractéristiques de l’art ducommunément désigné par « art gréco-bouddhique » ; les sculpteurs gandhâriens s’inspirent du canon hellénistique pour ces premières figurations bouddhiques : ainsi en est-il du drapé mouillé de la traditionnelle dhotî dont il est vêtu. Son torse nu est recouvert de bijoux ; sa […]

Histoire du Musée Guimet

Émile Guimet, fondateur du musée

Le musée Guimet est né du grand projet d’un industriel lyonnais, Émile Guimet (1836-1918), de créer un musée des religions de l’Égypte, de l’antiquité classique et des pays d’Asie. Des voyages en Égypte, en Grèce, puis un tour du monde en 1876, avec des étapes au Japon, en Chine et en Inde lui permirent de réunir d’importantes collections qu’il présenta à Lyon à partir de 1879. Il devait par la suite transférer ses collections dans un musée qu’il fit construire à Paris et qui fut inauguré en 1889. Du vivant même d’Emile Guimet cette institution se consacra de plus en plus à l’Asie, tout en conservant une section sur les religions de l’ancienne Égypte, à la suite des expéditions dans diverses régions de l’Extrême-Orient.

Bibliothèque

Si vous souhaitez consulter des ouvrages à la bibliothèque du musée Guimet, vous trouverez toutes les informations pratiques utiles à votre visite.

Amphore jiandiping

Cette amphore jiandiping présente un profil en fuseau. Le col resserré, prolongé par une épaule tombante, rejoint la panse aux flancs légèrement arrondis et de forme conique en partie inférieure, tandis que le haut du col cylindrique se détache en légère saillie. Il s’ouvre par une embouchure étroite à lèvre plate. Deux anses en oreille […]

Harihara

Cette sculpture semble être, en l’état actuel des connaissances, l’une des plus anciennes représentations khmères de Harihara, divinité mi-Visnu (Hari) à gauche, avec la tiare, et le disque, mi-Shiva (Hara) à droite, avec le chignon d’ascète au croissant de lune, le vêtement en peau de tigre et le trident. A ce stade, déjà, avec le […]

Buddha paré protégé par le nâga

Cette sculpture duassis en méditation (samâdhi) sur le nâgareprésente, selon l’une des interprétations possibles, un épisode de la vie de Sakyamuni. Celui-ci, perdu dans sa méditation, allait être englouti par les eaux d’un lac Mucilinda, habitant ces eaux, le protégea alors en déployant ses multiples têtes qui apparaissent ici en surplomb de la figure. Assis […]

Târâ agenouillée

Selon certains auteurs, cette image féminine agenouillée, dans l’attitude d’une orante, tenait un livre – et représentait Prajñaparamita, mère de tous les selon d’autres elle effectuait un geste de prière, et figurait Tara, parèdre du bodhisattva Avalokiteshvara. Ces deux identifications sont compatibles avec la présence du jina Amitabha figuré devant le couvre-chignon. Le visage de […]