Le comité de lecture pour la cinquième édition du Prix Émile Guimet 2021 de littérature asiatique, composé de onze personnes – issues des personnels du musée, de candidats externes, et de la Société des Amis du MNAAG ont choisi cinq ouvrages parmi les dix de la première sélection, maintenant soumise à l’appréciation du jury.

Cette année, la présidence du jury de l’édition 2021 a été confiée à Régine Hatchondo, présidente du Centre National du Livre (CNL) ; autour d’elle, le jury est composé de l’écrivain et essayiste Pascal Bruckner, de l’écrivain Olivier Rolin, du délégué général du Syndicat de la Librairie Française, Guillaume Husson, du traducteur et sinologue Jean-Claude Pastor et de Sophie Makariou, présidente du MNAAG.

Deuxième sélection

Les Disparus de la Purple Line, Anapara Dipa, traduit par Élisabeth Peellaert, Les Presses de la
cité (Inde)
Lune de papier, Mitsuyo Kakuta, traduit par Sophie Refle, Actes Sud (Japon)
Trois jours dans la vie d’un yakuza, Hideo Yakuda, traduit par Mathilde Tamae-Bouhon, Les
éditions de l’Observatoire (Japon)
Ret Samadhi-Au-delà de la frontière, Geetanjali Shree, traduit par Annie Montaut, Éditions Des
femmes-Antoinette Fouque (Inde)
Pluie, NG Kim Chew, traduit par Pierre-Mong Lim, Éditions Picquier (Malaisie)

La cérémonie de remise du prix se tiendra, le mercredi 20 janvier 2022, à l’occasion Des Nuits de la Lecture organisées par le ministère de la Culture (du 20 au 23 janvier 2022). Le lauréat recevra une dotation de 5 000 euros.

Madame Priti Paul est mécène du prix, avec l’aimable soutien de Apeejay Trust pour commémorer le 100ème anniversaire d’Oxford Bookstore.