Ne manquez rien de notre réouverture et mettez à jour vos agendas* ! 

“Marc Riboud. Histoires possibles” première rétrospective consacrée au photographe mythique de l’agence Magnum, est prolongée jusqu’au 6 septembre 2021. 

L’art mingei et sa philosophie minimaliste sont  à l’honneur pour l’exposition “Simplicité japonaise”, jusqu’au 14 juin 2021. Accédez à la visite virtuelle de l’exposition. 

Evènement exceptionnel, “Des images et des hommes, Bamiyan, 20 ans après” retrace l’histoire du site de Bamiyan et sa vitalité culturelle du 6ème au 13ème siècle, la base doctrinale qui a conduit à la destruction du site en 2001 mais aussi la terrible actualité des faits avec les destructions d’autres sites inscrits au patrimoine de l’Humanité. Jusqu’au 18 octobre 2021. 

Les cartes blanches du musée sont autant d’occasions de s’ouvrir à des propositions artistiques singulières. Jusqu’au 7 juin 2021, l’artiste américain Daniel Arsham, propose, en résonance avec les collections du musée,  une série de sculptures emblématiques de l’Antiquité. 

En partenariat avec La Fondation Gujral, l’artiste indienne Remen Chopra investit la bibliothèque historique du MNAAG. avec l ‘œuvre Location/Dislocation. Reena Saini Kallat présente  à l’hôtel d’Heidelbach l’oeuvre Verso-Recto-Recto-Verso (2017 – 2019), une installation de parchemins fabriqués en textile noué et teint; composés de textes présentant les préambules des constitutions de pays politiquement divisés ou en conflit.

Les collections permanentes ont été également repensées. Le public pourra notamment découvrir les galeries dédiées à l’Inde et à la Chine ancienne réinstallées et renouvelées. 

A très bientôt ! 

*Billetterie en ligne et conditions de visite disponibles début mai.