Sous la direction de :
Marie-Catherine Rey, conservateur en chef, section Chine, musée des arts asiatiques Guimet

Le Kazakhstan est établi aujourd’hui sur un territoire où se sont rencontrées des civilisations anciennes ; celles de la Chine antique, de l’Asie centrale des oasis, ou encore de l’Inde des Kouchans. Malgré les convoitises des conquérants turcs, mongols ou russes, la peuple kazakh a maintenu son caractère profond pétri par des modes de vie et des pratiques de l’espace en lien avec ses compagnons de toujours : le cheval des pasteurs cavaliers, le chameau des déplacements du campement, l’aigle ou le faucon auxiliaires du chasseur, les instruments de musique du chamane, les ustensiles de la vie quotidienne, utilisés sous la yourte familiale…

Conçu en étroite collaboration avec les responsables du Musée central d’État d’Almaty et des chercheurs français, Kazakhstan – hommes, bêtes et dieux de la steppe met en valeur les témoignages de la richesse des pratiques funéraires kazakhes et du goût des Kazakhs pour l’orfèvrerie à travers des pièces au registre décoratif puisant ses motifs dans la faune des steppes et des montagnes (cervidés, bouquetins, oiseaux, félins). En fin d’ouvrage, des photographies montrent des paysages et des hommes tournés vers un infini qui les fait entrer en contact avec l’esprit de la steppe.

Auteurs :
Nursan Alimbaï
Caroline Ferret
Alisher Kimalevitch Akishev
Jacques Legrand
Catherine Poujol
Marie-Catherine Rey
Charles Stépanoff

Traduction de l’anglais au français :
Véronique Crombé

Traduction du russe au français :
Bernard Kreise

MNAAG / Artlys – 2010
Broché – 270×240 mm – 176 pages
Français
35 €
ISBN : 978-2-85-49543-57