Sous la direction de :
Huei chung Tsao, ingénieur d’études, chargée des collections chinoises, musée national des arts asiatiques – Guimet

Plus de 200 œuvres provenant de prestigieuses collections nationales et internationales, parmi lesquelles certaines des pièces les plus fastueuses des collections impériales chinoises, dressent une épopée historique et esthétique du jade.
Depuis les sources de la Chine la plus ancienne, où le jade puise ses valeurs fondamentales, jusqu’aux années 1920, quand cette pierre, « plus précieuse que l’or » devint source d’inspiration de bijoux et d’objets d’art modernes, cet ouvrage lève le voile sur l’histoire d’une expression majeure de la civilisation chinoise.

Les sages de l’Antiquité comparaient la vertu au jade
Il est l’image de la bonté, parce qu’il est doux au toucher, onctueux
De la prudence, parce que ses veines sont fines, compactes et qu’il est solide
Du ciel parce qu’il ressemble à un arc-en-ciel
De la terre parce que ses émanations sortent des montagnes et des fleuves
Confucius

Auteurs :
Maëlle Bellec, conservateur du patrimoine, archéologue chinoise et arts graphiques, musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la ville de Paris
Adrien Bossard, conservateur du patrimoine, directeur du musée archéologique de l’Oise
Chang Li-tuan, conservateur, département des Antiquités du Musée national du Palais, Taipei
Hélène Chollet, chargée d’études documentaires chinoises, musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la ville de Paris
Vincent Droguet, conservateur général du patrimoine, directeur du patrimoine et des collections, château de Fontainebleau
François Farges, professeur, Muséum national d’Histoire naturelle
Pascale Lepeu, conservatrice de la Collection Cartier
Sophie Makariou, conservateur général du patrimoine, présidente du musée national des arts asiatiques – Guimet
Nathalie Monnet, conservateur en chef, chargée des manuscrits de Dunhuang et des fonds chinois, département des manuscrits, Bibliothèque nationale de France
Marie-Catherine Rey, conservateur général du patrimoine, chargée des collections chinoises, musée national des arts asiatiques – Guimet
Alain Thothe, directeur d’études à l’EPHE (art et archéologie de la Chine impériale), directeur de l’Institut des Hautes Études Chinoises (IHEC)
Huei chung Tsao, ingénieur d’études, chargée des collections chinoises, musée national des arts asiatiques – Guimet

Traduction du chinois au français :
Marie-Paule Chamayou

MNAAG / Somogy éditions d’art – 2016
Relié – 230×300 mm – 288 pages – 277 illustrations
Disponible en version française et anglaise
38 €
ISBN : 978-2-75-72117-79