En Chine, au début du XXe siècle, la région du Yunnan devient le théâtre de l’un des projets les plus ambitieux de son temps : construire un chemin de fer qui relierait le Tonkin de la colonie indochinoise, jusqu’à la capitale du Yunnan. Tout concourt à en faire un projet fou ; le climat, le relief tourmenté par de hautes montagnes, l’approvisionnement des matériaux, sur de sentiers que seuls peuvent parcourir des porteurs ou de petits chevaux…Enfin le recrutement de la main d’œuvre sur place – il y aura jusqu’à 60 000 coolies sur le chantier – ne sera pas moins compliqué.
Albert Marie et Georges-Auguste Marbotte décident de participer à ce défi exceptionnel. L’un est ingénieur, ambitieux et déterminé à gravir les échelons pour donner à sa famille un avenir meilleur. L’autre est comptable, épris d’aventure et passionné de photographie. Il sera rejoint plus tard par sa femme et leur nouveau-né.
A trois mois de distance épistolaire de leur patrie, tous deux auront une correspondance régulière avec leurs familles respectives, évoquant les difficultés sur le chantier et la vie quotidienne dans le sublime décor du Yunnan. Georges-Auguste Marbotte s’y révélera photographe de grand talent.
C’est grâce à leurs descendants, qui ont pu conserver tous ces documents, parmi lesquels 1500 clichés du fonds Georges-Auguste Marbotte et des plaques de verre photographiques d’une qualité exceptionnelle ont été donnés au musée national des arts asiatiques – Guimet, que le témoignage de cette folle épopée peut nous être conté.

Auteurs :
Odile Bernard
Élisabeth Locard
Pierre Marbotte

MNAAG / Elytis – 2016
Relié – 190×260 mm – 288 pages – plus de 200 illustrations
Français
39 €
ISBN : 978-2-35-63918-72