Avec Rana Gorgani (danses), Elâha Soroor (chant), Kengo Saito (rubâb) et Gholam Nejrawi (zerbaghali)

Rana Gorgani est aujourd’hui une des plus emblématiques chorégraphes du monde persan. Sa danse est une invitation au voyage, une immersion singulière. Ses performances pleines d’énergie expriment la beauté et la joie de l’âme afghane et explosent en un tourbillon de couleurs qui émane notamment de la vivacité des costumes, pièces uniques, qui subliment la danse et témoignent de la richesse de cette culture.
La voix pure et authentique de la chanteuse Elâha Soroor nous offre une plongée au cœur des chants populaires d’Afghanistan. Les paroles et histoires qu’ils évoquent prennent vie dans la chorégraphie, véritables hommages à la liberté de penser et d’aimer. Native de Kaboul aux origines Hazara, Elâha Soroor incarne la nouvelle scène musicale afghane.
Sur cette terre de contrastes, entre montagnes et steppes arides, le mélange des ethnies et des langues a créé une étonnante diversité musicale.
La danse et le chant seront accompagnés par le virtuose Kengo Saito, joueur de rubâb d’exception. Il interprète avec subtilité le répertoire afghan transmis par Daud Khan Sadozai, un disciple émérite d’Ustad Mohammad Omar, le roi du rubâb afghan.
Kengo Saito sera aux cotés de Gholam Nejrawi, joueur incontournable de zerbaghali, percussion traditionnelle afghane, donnant de son jeu vif, impulsion et puissance à la musique.
Virtuosité, inventivité et joie de partager seront au programme dans ce spectacle remarquable tant par l’originalité du répertoire musical que par la diversité des danses, un moment magique pour retrouver le charme et la gaieté des peuples afghans.

Photo : © Ting Ting