à l’hôtel d’Heidelbach

Lecture « Neige » de Pema Tseden, suivi d’une rencontre littéraire.

Le livre a toujours eu une place essentielle au sein du musée qui est doté dès son ouverture d’une bibliothèque, classée Monument historique. Dans le prolongement de ce geste, des lectures sont données par des comédiens dans le salon Pelliot, à l’hôtel d’Heidelbach, havre de paix donnant sur le jardin japonais. Le cycle de lecture, dont le comédien Brice Hillairet assure la coordination artistique, se poursuit chaque dernier vendredi du mois et s’enrichit de rencontres littéraires avec des professionnels, traducteurs ou universitaires. Des rendez-vous exceptionnels ponctuent aussi cette première moitié de l’année avec des rencontres entre poètes et romanciers des différents continents.

L’exposition « Alexandra David-Néel, une aventurière au musée » est l’occasion de partir à la découverte de la littérature tibétaine.

Lecture

par Tania Torrens et Loïc Mobihan

Désormais connu comme réalisateur, Pema Tseden est d’abord romancier. Neige et Les dents d’Urgyän, deux de ses nouvelles, présentent un Tibet en pleine mutation, bien éloigné des représentations habituelles.

Rencontre littéraire

Grandes caractéristiques de la littérature tibétaine.
Tout juste de retour des plaines tibétaines, Françoise Robin, Professeure des universités spécialiste du Tibet prolongera la lecture de Neige en nous présentant les grandes caractéristiques de la littérature tibétaine ancienne et moderne.

image-rmngp

Photo: Jeune femme japonaise lisant, Anonyme, seconde moitié du 19e siècle, MNNAG © Musée Guimet, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / image musée Guimet

Informations pratiques

Date : Vendredi 31 mars
Horaires : Lecture à 13h00 et rencontre littéraire à 14h30
Tarif unique : 5 euros
Réservation : lectures@guimet.fr
R.-V. : Hôtel Heidelbach (19, avenue d’Iéna 75016 Paris)

Attention : l’achat des billets se fait aux caisses du musée national des arts asiatiques – Guimet, 6 place d’Iéna (à 200 mètres de l’hôtel d’Heidelbach).

Deux tibétaines marchant. Société impériale russe de géographie – Vues du Tibet Central, début 20e siècle © Musée Guimet, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / image musée Guimet