Documentaire de Chris Marker, 1977, 3h

Le fond de l’air est rouge retrace la montée puis la retombée des utopies révolutionnaires des années 60 et 70. Extraordinaire montage d’archives, le film-culte de Chris Marker dans sa nouvelle version rééditée par l’auteur en 1977 à partir des films Les mains fragiles et Les mains coupées, nous propose une lecture de l’histoire à travers un enchaînement d’images dont le sens peu à peu se dévoile. Des images fortes, sanglantes, ironiques, bouleversantes, drôles et… instructives.