Fiction de Roger Pigaut et Wang Kia-yi, 1958, 1h22’

Dans les années 50 à Montmartre, une bande d’enfants dirigée par Pierrot, toujours accompagné de sa petite sœur Nicole, découvre un magnifique cerf-volant échoué dans un arbre. Par une ruse, Pierrot et ses amis récupèrent le cerf-volant et y découvrent une lettre écrite en chinois. Grâce à un antiquaire chinois qui leur traduit la lettre, les enfants apprennent qu’un petit garçon chinois, Song Tsiao Tsing, attend une réponse. Hélas, l’adresse est restée dans la queue du cerf-volant volée par Bébert, un ancien de la bande. L’antiquaire leur apprend également que le personnage représenté sur le cerf-volant est Sou Wou Kong, le roi des singes.
Pierrot, au fond de son lit, rêve que Sou Wou Kong les transporte, lui et sa sœur, en Chine à la recherche de l’auteur de la lettre.
Première coproduction franco-chinoise qui véhicule des valeurs telles que l’amitié et la paix universelle.