Documentaire du Centre Culturel Coréen, 3×30’, vostf

– Une période de joie et de tragédie (1945-1961)
– Une période de frustration et de trouble (1961-1987)
– Une période de diversité et de femmes écrivains (1987-2005)

Issue d’une tradition de plus de 2000 ans, la littérature coréenne du 20ème siècle, appelée « la littérature coréenne moderne » a été façonnée par les profondes transformations sociales et politiques dans la péninsule. Elle commence en 1906 avec le premier « nouveau roman » : Les larmes de sang de Yi In-chik. Sous l’occupation japonaise, certains écrivains combattent pour maintenir en vie la langue et l’écriture coréennes. Puis la libération de la Corée en 1945 redonne joie aux écrivains qui commencent à développer la littérature du peuple coréen sous le double paradoxe de l’idéologie de l’Union soviétique au nord et des Etats-Unis au sud…