Documentaire de Don Kent et Christian Dumais-Lvowski, 2001, 60’

Film d’impressions et de sensations, ce documentaire dévoile le mystère et la beauté d’un art fait de danse, de musique et de chant. Il met l’accent sur les onnagatas et la notion de transmission des rôles, deux éléments qui différencie le kabuki des traditions occidentales. Comment le kabuki s’inscrit-il dans la modernité exacerbée du Japon d’aujourd’hui ? Le film est rythmé par l’alternance entre Kyoto et Tokyo, classicisme et modernité, tranquillité intérieure et tumulte extérieur…