Documentaire de Didier Deleskiewicz, 1997, 52′

Lorsqu’il meurt en 1965, Junichirô Tanizaki a la réputation d’être « le plus japonais des écrivains japonais ». Pourtant, cet auteur inclassable et sulfureux eut bien du mal à imposer sa voix discordante dans le monde des lettres de son pays. Après sa mort, Sartre, ébloui par la lecture du Journal d’un vieux fou, le fit connaître en France en publiant ce court roman dans Les Temps modernes.

Différents documentaires nous présenteront le processus de création chez quelques artistes contemporains japonais. De l’imaginaire à la conception, nous allons tenter de découvrir l’intimité de la pensée créatrice singulière de l’esthétique japonaise. Ce documentaire appartient à la série sur les « Ecrivains ».