Dans le cadre du cycle « Hommage à Nobuhiro Suwa » Du 15 au 17 juin

En 2017, les échanges culturels entre la France et le Japon sont au centre de la programmation du musée national des arts asiatiques – Guimet. À l’occasion de la sortie du Lion est mort ce soir (automne 2017), un hommage au travail de Nobuhiro Suwa s’imposait. Ce cinéaste fait le pont entre Paris et Tokyo et son œuvre est traversée par cette double parenté, jouant des différences entre les êtres, les langues et les pays.

Vendredi 16 juin à 14h30

H Story
Nobuhiro Suwa, 2001, vostfr, 1h52

H Story rapporte la vaine tentative d’un remake d’Hiroshima mon amour d’Alain Resnais. Béatrice Dalle est troublante, dans le rôle d’une actrice à la fragilité magnifique.

Précédé de

After War, segment de « A letter from Hiroshima »
Nobuhiro Suwa, 2002, vostfr, 35’

Une actrice coréenne est invitée à se rendre à Hiroshima sur invitation de Nobuhiro Suwa. Une fois sur place, elle se prend à aimer la ville et à se documenter considérablement sur la bombe atomique et la permanence de ses effets sur la ville.