Dans le cadre du cycle « Hommage à Nobuhiro Suwa » Du 15 au 17 juin

En 2017, les échanges culturels entre la France et le Japon sont au centre de la programmation du musée national des arts asiatiques – Guimet. À l’occasion de la sortie du Lion est mort ce soir (automne 2017), un hommage au travail de Nobuhiro Suwa s’imposait. Ce cinéaste fait le pont entre Paris et Tokyo et son œuvre est traversée par cette double parenté, jouant des différences entre les êtres, les langues et les pays.

Jeudi 15 juin à 14h

2 / Duo
Nobuhiro Suwa, 1997, vostfr, 1h30

Yu est vendeuse et Kei, un jeune acteur, vit à ses crochets. Un jour Kei pose une question à Yu qui fait basculer leur relation. Le schéma narratif de Suwa se met en place : la dualité dans le couple et son délitement.