Shakuhachi et koto (Japon)

Teruo Furuya est une des figures éminentes de l’univers du shakuhachi (flûte de bambou japonaise). Disciple de Katsuya Yokoyama, il est aujourd’hui le directeur de Ranposha Chikushinkai et se trouve activement engagé depuis 1994 dans l’organisation des World Shakuhachi Festivals.
Les sonorités subtiles et riches du shakuhachi viendront dialoguer avec celles du koto (cithare) de Mizuka Onishi, artiste accomplie au parcours éclectique, honorée de nombreuses distinctions. Les deux artistes nous invitent à un parcours dévoilant différentes facettes et couleurs de la musique japonaise au fil des siècles et de l’évolution de la culture du pays qui a connu des périodes contrastées, tantôt de repli (enrichissement et enracinement d’une musique autochtone) et tantôt d’ouverture (assimilation et imprégnation d’éléments d’autres cultures).
Ils nous feront entendre la musique liée à la méditation pour shakuhachi solo (honkyoku), le répertoire pour koto solo du 19ème siècle, la musique de chambre pour shakuhachi(s) et koto du 19ème au 21ème siècle avec la création d’une pièce d’une jeune compositrice japonaise, Aoi Takabatake.
Ils seront rejoints au cours de cette soirée par Sion Katsura et Emmanuelle Rouaud, deux élèves de T. Furuya.