Avec Nguyên Lê (guitare), Mieko Miyazaki (koto, voix), Prabhu Edouard (tabla) et en invité Ngô Hồng Quang (luth, voix)

« Saiyuki est le nom japonais pour Le Voyage en Occident, le célèbre roman chinois du 16e siècle de Wu Cheng’en. (…) J’ai voulu prendre ce Voyage en Occident comme l’image des voyages, réels ou imaginaires, qui amènent les musiciens de ce groupe à créer cette musique. Comme la quête d’un secret qui doit nécessairement passer par l’aventure de l’ailleurs, tout en gardant le plus précieux trésor : notre identité. Du Vietnam à l’Inde en passant par le Japon, nous tisserons les fils de soie qui peignent le visage d’une Asie sans frontières (…). Chaque musicien de Saiyuki a la richesse d’une double culture, issue de la tradition et de la modernité à la fois. Chacun est virtuose de son très spécifique instrument. Prabhu et Mieko peuvent être profondément traditionnels, l’un accompagner le divin flûtiste hindoustani Hariprasad Chaurasia, l’autre interpréter une pièce classique japonaise du 18e siècle pour le couple impérial.
Mais ce sont aussi des musiciens ethniques vivants (…), ouverts sur tous les possibles de notre monde. Mon langage est le jazz, mais j’ai choisi de l’ouvrir et de l’alimenter avec d’autres cultures (…). Saiyuki est notre terrain de jeu où les identités ont tant à partager et à apprendre de l’autre. Au plus profond de la terre, les racines. Au plus près du ciel, les feuilles des arbres… » Nguyên Lê

« La fusion la plus audacieuse et la plus enrichissante du GlobalFest. » (New York Times) 
« Un univers sonore singulier où la culture de chacun se fond dans un tout harmonieux. » (Politis) 

Photo : © Lili Roze