Les Baûls sont une communauté d’hommes et de femmes, originaires du Bengale, qui ont choisi de vivre librement leur spiritualité, en dehors des castes et quelle que soit leur religion. Cette racine libertaire, éclose au Moyen-âge, a profondément influencé leur culture dont la musique est un axe fondamental. Leurs instruments : ektara, dhôtara, ghamak, khôl…, sont totalement distincts de ceux de la musique classique indienne.
Anando Gopal Das est l’un des représentants les plus emblématiques de cette culture. Sa musique est le fruit d’une tradition familiale qui remonte au 18ème siècle. Initié par ses grands-parents, puis disciple de son père Biswanath, il a joué, marchant de village en village, mais aussi dans les bus et les trains, selon une tradition ancestrale appelée Madukhori (chant en échange de l’aumône) qui est la principale ascèse spirituelle des Baûls. Depuis le début des années 90, Anando mène une carrière internationale et s’est produit dans les plus grands festivals, acclamé en Inde comme à l’étranger.
La musique et les chants des Baûls ont le « parfum des fleurs humbles des champs » disait leur protecteur Rabindranath Tagore.

En partenariat avec Centres Spirales

logo-spirales