Documentaire Jean-Claude Lubtchansky, 1995, 52′

Portrait d’un écrivain à la personnalité et au destin hors du commun. Yukio Mishima (de son vrai nom Hiraoka Kimitake) fait ses études de droit et commence très jeune à écrire. Il éprouve assez vite une double fascination, celle de l’Occident et de ses écrivains d’une part, et de la tradition du Japon d’autre part. Parrainé par Kawabata, il connaît le succès dès la publication de Confession d’un masque, premier roman autobiographique. Narcissique, ambigu et provocateur, il écrit abondamment, traduit, adapte, met en scène et se met en scène.
Yukio Mishima aspire à « faire de sa vie un poème ». S’efforçant de ressusciter l’idéal d’art et d’action de ses ancêtres samouraïs, il tente de confondre son destin avec celui du Japon.

Différents documentaires nous présenteront le processus de création chez quelques artistes contemporains japonais. De l’imaginaire à la conception, nous allons tenter de découvrir l’intimité de la pensée créatrice singulière de l’esthétique japonaise. Ce documentaire appartient à la série sur les « Ecrivains ».