Il était une fois… L’Empire des sens

Documentaire de David Thompson, 2010, 52′

Le film nous donne la genèse et les clefs pour mieux appréhender le contexte politique et sociétal du film d’Oshima, à travers le making-of et les interviews du cinéaste, de l’équipe de tournage et le point de vue de différents réalisateurs qui témoignent du choc novateur du film dans l’évolution du cinéma.
C’est à partir d’une commande du producteur Anatole Dauman qu’Oshima écrivit ce film « pornographique » où le désir et l’amour prennent une vertu politique ; une représentation du sexe qui combat alors la censure japonaise – le film y est encore interdit aujourd’hui dans sa version intégrale.

L’empire des sens (Ai no corrida)

Fiction de Nagisa Oshima, 1976, 1h42, vostf

Tokyo dans les années 1930. Kichizo, propriétaire d’une auberge, vit une passion sans limites avec sa servante Sada Abe. La relation du couple évolue vers une possession charnelle à la recherche de la jouissance suprême.
Adapté d’un fait divers qui défraya la chronique en 1936, L’Empire des sens est réalisé en pleine période de libération sexuelle, avec des scènes de sexe non simulées, c’est aussi le premier film japonais qui met en scène le désir d’une femme.

entete-lempire-des-sens