Fiction de Nagisa Oshima, 1965, 1h44, vostf

Devenu assassin pour venger Shoko, la femme qu’il aime en secret, Wakizaka doit accepter le marché que lui propose l’unique témoin du meurtre, un fonctionnaire coupable d’avoir détourné 30 millions de yen : garder le butin jusqu’à sa sortie de prison. Mais Shoko s’est mariée avec un autre et Wakizaka décide de dépenser tout l’argent en un an, puis de se suicider.
Dans ce film réalisé et produit dans le cadre de la société de production Sozosha fondée par Oshima en 1961, le cinéaste se cherche et développe un style inventif. Il s’interroge sur le rôle de l’argent dans la recherche du plaisir dans le contexte du Japon de l’époque en plein miracle économique.