Fiction de Nagisa Oshima, 1960, 1h27, vostf

Japon 1945, un avion américain s’écrase dans un village de montagnes. Le pilote, noir américain, est fait prisonnier par le chef du village. A la fois étranger et « nègre », il devient l’objet de tous les fantasmes en suscitant tantôt la sympathie ou le mépris. Il devient le souffre douleur catalysant toutes les dérives humaines.
Après le scandale du film Nuit et brouillard au Japon, Oshima a quitté les studios de la Shochiku et a fondé sa propre compagnie. C’est ici son premier film en dehors de la Shochiku ainsi que sa première adaptation tirée d’une nouvelle de Kenzaburo Oe : Gibier d’élevage.