Fiction de Nagisa Oshima, 1960, 1h27, vostf

A Osaka, dans l’immense misère du bidonville de Kamagasaki, chacun tente de survivre : Tatsu et Takeshi se font enrôler dans un gang ; Hanoko offre des vêtements et de la nourriture aux plus pauvres, en échange de leur sang…
Oshima dépeint les gangs, les proxénètes, les prostituées, les petites arnaques… une violence urbaine constante comme une évocation d’une politique qui n’a plus rien à offrir à la jeunesse. A la promesse d’un pays du « Soleil Levant » il répond par « un enterrement du soleil ».