Fiction de Nagisa Oshima, 1978, 1h40, vostf

Au XIXème siècle, dans un petit village rural, Toyoji, un jeune vagabond, conçoit une passion sensuelle pour une femme mariée, Seki. Les deux amants assassinent le mari et jettent son cadavre dans un puits. Trois ans plus tard, son spectre apparaît à Seki…
Tourné avec le même producteur et le même acteur principal que l’Empire des sens, Oshima va cette fois revenir vers le cinéma plus traditionnel, se rattachant à un élément populaire fort de la culture japonaise : les fantômes, et ainsi respecter les lois de la censure japonaise.
Festival de Cannes 1978 – Prix de la mise en scène