Rodin et la danse de Shiva

Jeudi 4 juin à 12h15
 

Conférence-spectacle, publique et gratuite

Par Katia Légeret-Manochhaya, professeure en esthétique des arts de la scène à l’Université Paris 8, avec la participation de Sanga, acteur-danseur de bharatanatyam

En 1913, à l’apogée de sa célébrité, Auguste Rodin écrit La danse de Shiva, après avoir contemplé des photographies de sculptures en bronze représentant ce dieu de l’Inde sous sa forme de Nataraja, « roi des acteurs-danseurs ». Avec la figure androgyne de ce danseur cosmique, créateur et destructeur, autour duquel il s’imagine tourner comme il le fait avec ses modèles féminins vivants, Rodin invite les contemporains que nous sommes, à un regard original tant sur les différents aspects de son œuvre, que sur les théâtres dansés de l’Inde et leur réception en France.
Cette conférence dansée sera suivie par la projection de La Danse de Shiva (1985) de Lionel Tardif, sur la relation entre l'art du bharatanatyam et les sculptures des grands temples shivaïtes du Tamil Nadu.

Crédits photo : Nancy Boissel Cormier