Le japonisme de Monet et Clemenceau

Jeudi 15 mai à 12h15
 

Conférence publique et gratuite

Par Geneviève Lacambre, conservateur général honoraire du patrimoine

L’homme politique et journaliste que fut Clemenceau et son ami le peintre Monet sont liés dans notre mémoire à la création des salles des Nymphéas à l’Orangerie des Tuileries. Ce chef d’œuvre de l’art du XXe siècle est plus qu’on ne le croit le résultat d’un intérêt profond pour le Japon dont les deux hommes collectionnèrent les témoignages arrivés en France dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Leurs collections cependant furent différentes, touchant toutes les techniques chez Clemenceau et seulement composée d’estampes chez le peintre.