CTBC Bank

 

La banque commerciale Chinatrust a été fondée par Jeffrey Koo en 1966 à Taiwan au nom de « China Securities and Investment Corporation ». Elle est devenue ensuite une entreprise multinationale avec 8 filiales dans les domaines de la   banque, de l’assurance-vie et de la loterie.  Aujourd’hui, le groupe CTBC est présent dans 14 pays tel que les États-Unis, le Canada, le Japon et l’Australie.,
L’année 2016 est celle de l’anniversaire des 50 ans de CTBC. Depuis sa création, pour concrétiser l’idée « We are family » de la société, elle a soutenu de nombreux événements culturels et artistiques internationaux, en faveur de l’accès à la culture pour les plus larges publics de Taiwan. CTBC est pour la démocratisation culturelle.

En 1996, elle a soutenu la création d’un nouvel espace de spectacle vivant nommé « La Scène Nouvelle ». Dans le cadre du festival d’art de la Scène Nouvelle, de nombreux  spectacles ont été invités à Taiwan. Depuis dix ans, CTBC accompagne de grandes expositions internationales. Ainsi, en 2008, l’exposition de Miller au musée national de l’histoire de Taiwan a accueilli 670 000 personnes. En 2013 et 2014, une exposition itinérante consacrée à Juan Miró, ainsi qu’une exposition « Claude Monet » ont été les plus importants événements à  Taiwan. En 2014, CTBC a également soutenu l’exposition « Marie Laurencin », une grande femme artiste française.

CTBC a aussi une grande collection d’œuvres d’art. En 1990, Jeffrey Koo, son fondateur, a acheté une sculpture intitulée « Reclining Figure » d’Henry Moore, qui est exposée, depuis, au  siège de la banque. La  consolidation de la politique d’acquisition de CTBC permet l’entrée d’œuvres remarquables dans ses collections, œuvres qui trouvent toujours leurs places  dans la grande halle du groupe CTBC.

CTBC a toujours accordé une importance particulière aux artistes jouant un lien entre  l’expression orientale et la conception occidentale, tels que Zao Wou-ki, Chu Teh-Chun, Chen Yinpi, Li Huayi et Jiang Dahai. Leur création artistique s’inspire de l’art abstrait occidental et s’enracine dans la tradition classique des lettrés chinois.
Le peintre franco-chinois, Jiang Dahai, s’inscrit dans cette tradition du lettré tout en la renouvelant. Il se nourrit du modernisme occidental et des créations de Giorgio Morandi, Yves Klein ou Mark Rothko. Il transmue la tradition esthétique du paysage chinois en un langage pur et personnel de l’art abstrait. En 2015, une exposition rétrospective lui a été consacrée au musée national de l’histoire de Taiwan. Sa technique unique de « dripping » crée une superposition de taches de couleurs mi-transparentes. Chacune de ses pièces constitue un espace du cosmos et des étoiles.
La banque CTBC a l’honneur de détenir « Vision subtile », le plus grand format réalisé par l’artiste jusqu’à maintenant. D’une largeur de 6 mètres, cette œuvre a été créée spécialement pour l’exposition à Taipei.

En s’associant, de nouveau, à l’exposition « Carte blanche à Jiang Dahai » au musée Guimet,  CTBC est heureuse de partager avec le public européen, un voyage spirituel et contemplatif, dans la découverte de la beauté de son univers.


Photo : Verseuse à double bec verseur en tête de phénix et à décor de pivoines, dynastie Song du Nord (960-1127), Paris, musée Guimet - musée national des Arts asiatiques (C) RMN-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Richard Lamber