Le Livre Rouge de C.G. Jung - Récits d'un voyage intérieur

Du 7 septembre au 7 novembre
 

Tenu secret dans un coffre de banque durant cinquante ans, le majestueux Livre rouge ou Liber Novus du psychanalyste suisse C. G. Jung est présenté au musée Guimet dans son exemplaire original, pour la première fois en France. Il s’agit d’un ouvrage calligraphié, enluminé et illustré de sa main, dont l’édition française coïncide avec le 50ème anniversaire de la mort du fondateur de la psychologie analytique. L’ouvrage sera complété par un ensemble de pièces réalisées par Jung lui-même, ainsi que par des œuvres du musée Guimet, illustrant l’intérêt de Jung pour l’Asie, ou évoquant certaines des expériences qu’il vécut, lors de son voyage dans les profondeurs de la psyché humaine.

Best-seller international, le Livre rouge fut élaboré entre 1914 et 1930 par C.G.Jung (1875-1961) qui, vers l’âge de quarante ans, alors qu’il traversait une période d’incertitude intérieure, consigna ses rêves et visions dans ce qui allait devenir l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la psychologie. Ouvrage imposant de sept kilos, relié en cuir rouge, ce texte calligraphié à la manière médiévale, offre un regard étonnant sur le travail personnel du psychanalyste, durant cette période qui fut la plus importante de sa vie.

(JPG)
Kâlî Népal, XIXè siècle Aquarelle sur papier Don M-T de Mallmann, 1971 Musée national des Arts asiatiques-Guimet, (C) RMN (musée Guimet, Paris)/Benjamin Soligny / Raphaël Chipault

« Il n’y a pas un grand nombre de vérités, seulement quelques-unes. Leur signification est trop profonde pour qu’on les saisisse autrement que sous forme de symboles » écrira C.G.Jung dans le Liber Novus.

L’ouvrage, présenté aux Etats-Unis en 2009, puis en Suisse en 2010, sera accompagné de cahiers préparatoires, croquis, peintures et sculptures, réalisés par Jung, provenant de collections privées, de la Fondation des œuvres de C.G.Jung, à Zürich, et de la Fondation C.G.Jung pour la psychologie analytique, à New York.

C.G.Jung qui manifesta un grand intérêt pour les mondes indien, tibétain, chinois et japonais, pour l’hindouisme, le bouddhisme et le taoïsme – cite la beauté des mandalas du musée Guimet, dans une lettre rédigée en 1950.
Outre des mandalas, seront exposés une dizaine d’illustrations exceptionnelles, provenant du manuscrit des Visions secrètes du ve Dalaï-Lama – présentées en totalité lors de l’exposition « Rituels tibétains » au musée Guimet en 2002 –, diverses peintures tibétaines, des œuvres indiennes, chinoises et japonaises, certaines de ces pièces constituant des illustrations de textes commentés par Jung, dans plusieurs de ses écrits.

Par son intérêt plus général pour les différentes cultures et mythologies du monde, Jung rejoignait l’esprit d’Emile Guimet qui avait fondé à l’origine un musée des religions.

VIDEO

PUBLICATION

CLIQUEZ SUR LE L’IMAGE CI-DESSOUS POUR FEUILLETER LE LIVRET :

OU TÉLÉCHARGEZ LA VERSION PDF :


CONFÉRENCE

Lundi 19 septembre à 12h15 Conférence publique et gratuite Auditorium du musée Guimet, 6 place d’Iéna, Paris 16

"L’Asie dans la pensée interculturelle de Carl Gustav Jung : aspects d’une rencontre".

Par Madame Christine Maillard, professeur à l’université de Strasbourg

Durant la première moitié du XXème siècle de nombreux intellectuels européens témoignent un vif intérêt pour les cultures et religions asiatiques, qu’ils aient ou non voyagé en Asie. L’auteur du ’Livre Rouge’ partage cette fascination, et commentera de nombreux textes et représentations, de l’Inde à l’Extrême-Orient et au Tibet. La conférence s’intéressera à deux dimensions de cette relation de Jung à l’Asie : l’interprétation que le psychologue propose d’éléments de ces cultures, dans leurs différence avec l’Occident ; l’influence de cette réception sur la constitution de sa propre œuvre, et en particulier sur sa psychologie de la religion.
Christine Maillard, professeur d’études germaniques à l’Université de Strasbourg, est spécialiste de la pensée de Carl Gustav Jung, dont elle a traduit notamment le Livre Rouge (trad. fr. 2011). Ses recherches portent également sur la réception des pensées et religions asiatiques dans l’espace européen. Dans ce domaine, elle a notamment publié : L’Inde vue d’Europe. Histoire d’une rencontre (1750-1950), aux Editions Albin Michel, 2008 ; Passeurs d’idées religieuses entre l’Inde et l’Europe, aux Presses universitaires de Strasbourg, 2009 ; Devenir l’Autre. Récit et expérience du changement de culture entre le Japon et l’Occident (avec Sakae Murakami-Giroux), aux Éditions Philippe Piquier, octobre 2011.


INFORMATIONS PRATIQUES

Accès au musée Guimet
6, place d’Iéna – 75116 Paris
Tel : 01 56 52 53 00
Métro : Iéna – Boissière / RER C : Pont de l’Alma – Bus : 22, 30, 32, 63, 82

Horaires du musée
Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h. Fermeture des caisses à 17h30, des salles à 17h45 ;

Tarifs
Exposition plein tarif : 5 €- tarif réduit : 4 € / tarif réduit pour les moins de 26 ans.
Collection permanente : entrée musée : 7,5 € plein tarif ; 5,5 € tarif réduit/ Gratuit pour les moins de 26 ans, sous condition.
Billet jumelé exposition temporaire et collection permanente : 9,5 € tarif plein ; 7 € tarif réduit.

Commissaire : Nathalie Bazin, conservateur en chef, chargée des arts du Népal/ Tibet au musée Guimet.
Conseiller scientifique pour les œuvres de C.G.Jung : Professeur Sonu Shamdasani.
Avec la collaboration de Ulrich Hoerni de la Fondation des oeuvres de C.G.Jung, Zürich, et de Bertrand Eveno, Editeur du Livre Rouge en langue française (Editions L’Iconoclaste / La Compagnie du Livre Rouge).

Service culturel et pédagogique : tel : 01 56 52 53 45/ fax : 01 56 52 54 36
Auditorium du musée Guimet : tel : 01 40 73 88 18 – auditorium@guimet.fr