Himalaya

 

Présente dès la fondation du musée Guimet en 1879 à Lyon, avec un petit ensemble d’objets lamaïques, la section himâlayenne se compose aujourd’hui d’un ensemble d’environ 1600 pièces.

Le début de ce siècle est marqué par l’arrivée en 1912 d’une importante collection de bronzes et de peintures, illustrant l’art sino-tibétain du XVIIIe-XIXe siècle, rapportés par Jacques Bacot (1877-1965) de ses missions du Tibet oriental. Cette vision relativement récente et sinisée de l’art du Tibet dominera pendant la majeure partie du siècle. Ce n’est que récemment que les collections du musée permettent d’aborder un panorama plus complet des arts himalâyens, notamment dans le domaine népalais.

En 1939, la donation faite par M. Gustave et M. Charles Toussaint comprenant 27 peintures, fut suivie de dons et de legs d’importances diverses.

L’ensemble formé par les thang-ka et les bronzes népalais et tibétains des périodes anciennes s’est également enrichi de façon importante grâce à la donation Fournier en 1989. Celle-ci comportant au total une centaine de pièces. En 1993, le legs de Jean Mansion comportant douze thang-ka participe aux acquisitions des dix dernières années qui contribuent à évoquer les différents courants de l’histoire de l’art tibétain où cependant les courants de l’art sino-tibétain des XVIIIe et XIXe siècles dominent. L’art népalais est particulièrement illustré par plusieurs couvertures de livres peintes (XIIe-XIVe siècle), de sculptures métalliques dont les dates s’échelonnent du XIe au XIXe siècle, ainsi que de plusieurs images en bois (XVIe-XVIIIe siècle) et de divers objets liturgiques.

Glossaire