Présentation

 

Découvrez l'auditorium du musée Guimet et sa nouvelle programmation de danse, concerts, spectacles, films et conférences.

Angkor

Pendant l’exposition La redécouverte d’Angkor, l’auditorium vous proposera une sélection de films de fiction et de documentaires, mais aussi des conférences et un colloque illustrant le Cambodge d’hier et d’aujourd’hui.
L’archéologie sera bien évidemment à l’honneur au travers des témoignages de nombreux chercheurs. Nous découvrirons aussi comment ces sites légendaires s’inscrivent dans la culture et le quotidien des Cambodgiens. Les fresques antiques témoignent de l’histoire fondatrice de Rama ; le Reamker est la version khmère du Ramayana. Les apsaras (danseuses classiques khmères que nous retrouverons dans plusieurs films) nous le livrent dans leur gestuelle qui fascina tant Rodin qu’il ne cessa de les dessiner : « Je les ai contemplées en extase (…). Quand elles partirent, je fus dans l’ombre et le froid, je crus qu’elles emportaient la beauté du monde. »
Réalisateur emblématique du Cambodge, né à Phnom Penh en 1964, Rithy Panh fut interné dans un camp de travail par les Khmers rouges à l'âge de onze ans. L’hommage à Rithy Panh, « le cambodgien qui filme les âmes », commencera par son portrait : Oncle Rithy.
Suivront une sélection de ses films de fiction et documentaires évoquant la tragédie de la période Khmers rouges, mais aussi la vie du peuple cambodgien, sa dignité, son travail de mémoire.
Quant au roi Norodom Sihanouk, demi-dieu pour son peuple et père de l’indépendance, il fut aussi cinéaste. Les neuf vies de Norodom Sihanouk nous racontera sa vie exceptionnelle.
La restauration de ses films par les Archives Françaises du Film-CNC nous permettra de découvrir plusieurs de ses œuvres : Ombre sur Angkor, Prachea komar (Le petit prince du peuple), La joie de vivre, Crépuscule.
A ce programme riche, il faut encore rajouter une perle rare : L’oiseau de paradis, un film de Marcel Camus tourné au Cambodge en 1962, ainsi que plusieurs documentaires incisifs qui nous donneront à voir le Cambodge aujourd’hui…

Et comme toujours musiques et danses avec : Janaki Rangarajan (bharatanatyam - Inde du sud), les frères Shankar (shehnai - Inde du nord), Vaibhav Arekar et Anuya Rane (bharatanatyam - Inde du sud), Chidambaram Dance Company (bharatanatyam - Inde du sud), Danses d’Okinawa (Japon), Hommage à Mohammad Omar (rubab – Afghanistan), Enkh Jargal et Tenzin Gönpo (Mongolie – Tibet), L’ensemble Asya Barış Sanat
(musiques de Turquie, de Perse et d’ailleurs).

 


 

LIENS

Les films

Les concerts

Les spectacles

Les conférences

 


PRESENTATION DE L’AUDITORIUM

Intégré à l’architecture du musée Guimet, l’auditorium de 280 places présente une programmation régulière.
De nombreuses manifestations sont proposées au public : cycles de films, conférences, colloques, s’affirment comme un complément ou une mise en relief des expositions temporaires, des donations ou des acquisitions.
Cohérence avec la spécificité des origines : l’Asie est toujours présente, fil conducteur des spectacles proposés par l’équipe de l’auditorium, concerts de musique acoustique, danse, théâtre, marionnettes, théâtre d’ombre …
La création asiatique contemporaine n’est pas oubliée, notamment dans la relation qu’elle entretient avec la tradition. Certains spectacles sont créés en résidence. L’auditorium s’attache enfin à projeter régulièrement des films en avant-première.

CONTACTS

Auditorium Guimet
Musée national des arts asiatiques,
6 place d’Iéna 75116 Paris

Tél : 01 40 73 88 18
Fax : 01 47 20 46 88
Courriel : auditorium@guimet.fr

Les équipes de l’auditorium :

Hubert Laot (direction artistique), Anna-Nicole Hunt (relations presse), François Lakosy (technique audiovisuelle), Véronique Prost (cinéma), Marc Saint-Sevin (administration).