Les ateliers

 

Les ateliers permettent de s’initier à une pratique artistique ou de se perfectionner. Les disciplines traditionnelles d’Asie sont enseignées par des professeurs des pays concernés qui ont à cœur de transmettre leur savoir-faire, l’art et la saveur de leur culture.

Téléchargez le programme complet des activités culturelles

Les ateliers permettent de s’initier à une pratique artistique ou de se perfectionner. Les disciplines traditionnelles d’Asie sont enseignées par des professeurs des pays concernés qui ont à cœur de transmettre leur savoir-faire, l’art et la saveur de leur culture.

À noter : les inscriptions pour les activités de la saison printemps-été débuteront le jeudi 9 janvier 2014.
Les inscriptions sont définitives et validées à la réception (sous huit jours) du règlement.
Une fois le règlement effectué, les séances ne peuvent être ni remboursées ni échangées sauf en cas d’annulation de la part du musée.


Nouveauté !

Les mains fertiles, deux nouveaux ateliers céramiques avec Magali Satgé

Les samedis 29 mars et 10 mai de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h00
Tarif : 52€ par stage

Afin d’expérimenter les propriétés de la terre, de trouver ou retrouver les sensations tactiles, les gestes et les savoir-faire essentiels de l’art céramique ; afin de s’essayer à une production originale en lien avec les œuvres du musée, un nouvel atelier vient prolonger les rencontres de l’été 2013 autour de l’exposition Rosanjin.

Ce nouvel atelier sera décliné thématiquement à partir des œuvres des collections permanentes.

Une première journée sera consacrée au grès blanc et au bol à thé dont la beauté et la simplicité apparente appellent spontanément la main et permettent de développer une meilleure attention aux textures.
Une seconde journée sera consacrée aux terres rouges et aux plus anciennes figurines de l’art de l’Inde : comment retrouver, avec des gestes et des moyens essentiels, les secrets de leur éternelle fraicheur et vitalité.
N.B. Les productions de chaque participant seront cuites et emaillées par Magali et remises ultérieurement à leur créateur.

Née en 1972 Magali Satgé a été formée à l’Ecole-Mouvement Artistique Parrilla – Entre 1989 et 2002, elle a participé à de nombreuses expositions à Paris, Nice, Barcelone, Madrid, Le Caire –elle se consacre presque exclusivement depuis 2005 à la céramique et a créé son propre atelier.

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : musée Guimet, salle des bambous au niveau du rez-de-jardin.


Carnets de dessins, avec Fabienne Teyssier-Monnot

Tous les mercredis et jeudis 14h00-16h00  
Tarif : 12€ ou 10 séances : 110€

Fabienne Teyssier-Monnot vous emmène à travers le musée pour une promenade artistique en Asie. Muni d’un crayon et d’un carnet, conduit par son inspiration, vous découvrez les œuvres avec l’œil et la main.

Fabienne Teyssier-Monnot a été formée à l’Ecole Boulle et à l’Ecole Duperré. Elle a aussi suivi les ateliers des Beaux-arts de la ville de Paris en sculpture et taille directe. Elle est ainsi particulièrement sensible à l’observation de la matière, des volumes et de leur mise en espace.

Réservation obligatoire: resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45.
Lieu de rendez-vous : musée Guimet au niveau du rez-de-jardin devant l’auditorium.


Maedup, art des nœuds coréens, avec Kim Sang Lan

Atelier trimestriel  
Tous les lundis (sauf durant les vacances scolaires)  13h30-15h30 (niveau avancé) ; 15h30-17h30 (niveau débutant)

Tarif : 155€

La tradition de la parure coréenne ou maedup est l’expression d’un art de vivre. La manipulation méditative et poétique du fil, l’élaboration de motifs à l’aide de nœuds puisent dans la tradition pour s’épanouir en une multitude de créations originales. Cet art textile est une sorte de métaphore de l’imaginaire coréen où vivre, sentir, penser se définit en terme de liens noués, rompus, de nouveau liés...

Kim Sang Lan est née et a grandi en Corée avant de choisir la France comme terre d’élection. Elle est aujourd’hui une artiste renommée. Ses installations de fibres, de nœuds, de filets, tissent un dialogue nouveau entre le fil, l’espace et le temps.

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : musée Guimet, salle des lotus au niveau du rez-de-jardin.


Jeux de pinceaux chinois, avec Fong Jok Wah

Les samedis 8 mars, 24 mai et 28 juin de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h00

Tarif : 52€ par stage

Les ateliers de Fong Jok Wah proposent une approche sensible de l’art de l’encre et du pinceau en Chine. Ils permettent à chacun d’expérimenter les ressources graphiques de cet art pour mieux en sentir les richesses et les nuances. Contrôler la force et la vitesse du pinceau, infléchir son inclinaison, jouer avec la dimension poétique et musicale d’un caractère, lui accorder sa pleine vitalité. C’est à ces exercices que vous invite Jok !

Fong Jok Wah est né en 1957. Depuis son enfance, il pratique la calligraphie et la peinture chinoises auprès de son maître Wang Lan Ruo dans la province de Canton. Il arrive en France en 1983 et obtient en 1993 le premier prix de l’exposition internationale de peinture à l’eau. Il s’attache dès lors à créer, exposer et enseigner.

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : musée Guimet, salle des bambous au niveau du rez-de-jardin.


Première tenue du pinceau chinois, avec Fong Jok Wah

Le samedi 5 avril de 14h00 à 16h30

Tarif : 26€ par stage

Vous ne vous êtes jamais encore initié à l’écriture chinoise ? Vous ne savez pas bien comment préparer votre encre ou tenir le pinceau ? Vous n’avez pas encore découvert les propriétés du papier ? Cet atelier est pour vous ! Avant d’envisager toute pratique de la calligraphie ou de la peinture chinoise, il faut savoir tenir le pinceau !

N.B. Chaque atelier est singulier vous pouvez donc suivre plusieurs Première tenue du pinceau jusqu’à vous sentir suffisamment à l’aise pour progresser vers la calligraphie ou la peinture.

Fong Jok Wah est né en 1957. Depuis son enfance, il pratique la calligraphie et la peinture chinoises auprès de son maître Wang Lan Ruo dans la province de Canton. Il arrive en France en 1983 et obtient en 1993 le premier prix de l’exposition internationale de peinture à l’eau. Il s’attache dès lors à créer, exposer et enseigner.

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : musée Guimet, salle des bambous au niveau du rez-de-jardin.


Nihonga, peinture japonaise – transparences, couleurs et ors, avec Chen Yiching

Stages de deux jours de 10h15 à 12h15 et de 14h00 à 16h00
Tarif: 104 € par stage

Le style nihonga qui s’est développé au Japon à partir du XVIIIe siècle a largement été influencé par les vastes réalisations décoratives des écoles Kano et Rimpa. Ses pigments minéraux souvent brillants, ses applications de feuilles d’or sur de grands paravents ou d’amples cloisons mobiles lui confèrent un charme et une majesté particulière. Chen Yiching proposera une initiation à la technique des pigments et des ors travaillés avec une colle organique. Jeux de brillances et de transparences poétiques présideront à la réalisation d’un petit panneau figuratif ou abstrait selon l’inspiration de chacun.
- Cerisiers sur fond doré à la façon d’Ogata Kôrin couleurs et applications de feuilles d’or (technique Tarashikomi) : vendredi 21 et samedi 22 mars

- Pétales de cerisier avec poudres et découpes de feuille d’or (technique Sunago et Kirihaku): vendredi 20 et samedi 21 juin

Chen Yiching est née à Taiwan et a été formée à l’université des Arts de Kyoto. Après avoir remporté plusieurs prix au Japon elle a été accueillie dans l’atelier de Uemura Atsushi directeur du musée Shohaku. Elle enseigne la peinture Nihonga en France depuis 6 ans.

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : salle des bambous au niveau du rez-de-jardin


Peinture chinoise, avec Wong Wa

Stages de deux jours
De 10h15 à 12h45 et de 14h00 à 16h30
Tarif : 104€ par stage

-Nouveauté : 2014 est l’année du cheval !

Pour son rôle dans les conquêtes militaires et l’économie, pour sa place dans les usages funéraires ou les plaisirs des cours impériales, le cheval a eu un rôle essentiel dans la culture chinoise. Signe de fougue de puissance et d’autorité, il constitue un thème privilégié dans l’art chinois qu’il s’agisse de la sculpture ou de l’art de l’encre : vendredi 14 et samedi 15 mars

-Nouveauté : Fleurs-oiseaux dans le style de Xu-Gu

Eloigné des cercles citadins, le peintre moine Xu Gu rattaché à l’école de Shanghaï a donné une saveur nouvelle à la représentation des fleurs et des oiseaux. Il privilégia un art sans concession à la fois audacieux et exigeant : vendredi 11 et samedi 12 avril

- Bambous : Parce qu’il est l’emblème des lettrés, le bambou, à la fois souple et résistant est un motif essentiel dans la peinture chinoise. Rappelant l’inspiration de Zhen Bang Qiao (1693-1765) Wong Wa abordera ce thème dans la tradition de ce maître de la calligraphie et grand peintre pour la catégorie bambous et orchidées : vendredi 16 et samedi 17 mai

-Nouveauté : Flamboiement des paysages du Nord.
Les régions montagneuses et boisées des provinces du nord de la Chine, se couvrent en octobre d’un manteau de feuillages flamboyants. Elles attirent alors à elles nombres de marcheurs venus s’émerveiller des couleurs de l’automne : vendredi 13 et samedi 14 juin

-Variations techniques : brumes et encres jetées : Les ivresses de Lian Kai et les excentricités de Xu Wei permirent à ces deux grands maîtres de la peinture chinoise de se libérer de la technique classique du pinceau pour expérimenter les richesses expressives de l’encre jetée. A l’exemple de Zao Wou-ki et avec l’impertinence permise aux artistes, Wong Wa invitera donc chacun à laisser tomber les pinceaux! : vendredi 4 et samedi 5 juillet

Wong Wa est né en Chine dans une famille d’artistes. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Chine, il décide de s’installer à Hongkong, puis à Paris. Depuis près de trente ans, ses recherches et sa pratique le conduisent au développement d’un vocabulaire créatif audacieux entre tradition chinoise et art occidental.
www.wongwa.odexpo.com

Inscription obligatoire validée à la réception de son règlement à resa@guimet.fr ou au 01 56 52 53 45
Règlement par chèque libellé à l’ordre de l’agent comptable du musée Guimet ou par C.B.
Lieu de rendez-vous : salle des bambous au niveau du rez-de-jardin