L’érotisme japonais est-il érotique ?

Vendredi 27 mai à 12h15
 

Conférence publique et gratuite par Agnès Giard, anthropologue, chercheuse associée au Sophiapol

Il existe au Japon une industrie de love dolls, des poupées grandeur nature conçues pour susciter le désir. Curieusement, ces produits sexuels haut de gamme se présentent sous la forme fantomatique de jeunes filles aux regards vides et aux corps incomplets… Est-il seulement possible de les « utiliser » ? Confrontant les humains à la question de la solitude, ces ersatz moulés dans les postures d’une attente sans fin, fournissent un modèle représentatif de ce qui est considéré comme excitant et attirant dans la société actuelle. En étudiant la façon dont ces love dolls sont fabriquées, vendues puis utilisées, Agnès Giard tentera de dégager quelques caractéristiques de la culture érotique japonaise contemporaine.