Les parcours thématiques dans les collections permanentes :
Conduits par un conférencier.
Les parcours thématiques sont proposés pour des groupes allant jusqu’à 30 personnes (accompagnateurs compris) et durent 1h30.

Tarif collégiens et lycéens : 60€
Tarif étudiants : 81€

Bulletin de réservation 11-21 ans

Parcours thématiques : Littératures :

  • La Chine des lettrés :
    Par sa spécificité, l’écriture chinoise a donné à l’ensemble du monde sinisé (Chine, Vietnam, Corée, Japon) une véritable originalité culturelle. Fonctionnaires, calligraphes et poètes, les lettrés ont été les maîtres d’un art de vivre, de gouverner, d’une esthétique aussi, tous dépendants de l’art du trait.
    NB : en fonction de l’accrochage des œuvres, ce parcours peut ne pas être possible.
  • Autour de Kali décapitée de Marguerite Yourcenar. Puissance de la déesse dans le monde hindou :
    Mahâdevî, la déesse par excellence, incarne par ses multiples formes le pouvoir féminin. Bienveillant, il est celui de l’épouse, liée à l’abondance, à la fécondité. Inquiétant, il est celui de la transgression liée à l’impureté. Cette tension dynamique entre le sublime et l’impur, évidente dans la nouvelle de Marguerite Yourcenar est une constante de la mythologie hindoue. Elle s’illustre par la diversité des représentations de la déesse dans le monde indien.
    NB : en fonction de l’accrochage des œuvres, ce parcours peut ne pas être possible.
  • Autour de Comment Wang Fo fut sauvé de Marguerite Yourcenar. Pour entrer dans l’univers de la tradition picturale chinoise :
    Transfigurer l’image du monde par l’art de l’encre et des couleurs, voilà l’art du vieux peintre Wang Fo ! C’est en se souvenant de son aventure que l’on découvre dans les collections du musée l’univers de la tradition picturale chinoise, que l’on comprend aussi comment Marguerite Yourcenar a utilisé la réalité de cette tradition pour faire de l’histoire du peintre une histoire exemplaire.

NB : en fonction de l’accrochage des œuvres, ce parcours peut ne pas être possible.

N.B. Pour mieux apprécier ces deux parcours autours des Nouvelles orientales de Marguerite Yourcenar, il est vivement recommandé aux professeurs d’inviter leurs élèves à lire les textes avant leur venue au musée.